• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • UNE PLAQUE MEMORIELLE DANS LES JARDINS DE L’HOTEL DE VILLE DE SISTERON

    21 juillet 2016

    Réunion Harkis Stèle (3)

    Le plan de reconnaissance en faveur des harkis du 25 septembre 2014 prévoit de transformer en lieux de mémoire les anciens hameaux de forestage qui accueillirent des harkis, conjoints et enfants après 1962, dans des conditions de vie extrêmement précaires, voire indignes. Une plaque mémorielle sera implantée et inaugurée le 24 septembre lors de la journée nationale des harkis.

    Le maire de Sisteron a souhaité faire choisir le lieu où cette plaque sera implantée et il a reçu en Mairie jeudi 21 juillet, la communauté harkis qui, a l’unanimité a choisi le jardin de l’Hôtel de ville après une réunion sur place avec Madame CARMARAN, directrice du service départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre des Alpes de Haute-Provence et Madame Yamina CHALABI, présidente de l’association des rapatriés, anciens combattants d’Afrique du Nord dont la devise est : « Les harkis au service de la France ».

    23 SEPTEMBRE 1er CONGRES DES MAIRES DU 04 A SISTERON

    21 juillet 2016

    Bureau Asso Maires (2)_modifié-1

    Lundi 18 juillet, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, président des maires des Alpes-de-Haute-Provence, Monsieur Patrick MARTELLINI, maire de Château-Arnoux-Saint-Auban, Madame Elisabeth COLLOMBON, maire de Vaumeilh, de Madame Régine AILHAUD-BLANC, maire de Champtercier et les membres de l’association étaient réunis pour préparer le 1er salon professionnel adossé au congrès des maires du 04 qui aura lieu dans la ville de Sisteron, vendredi 23 septembre prochain, aux complexes des Marres en collaboration avec le groupe Dauphiné Média.

    Une quarantaine d’exposants sont attendus toute la journée de 8h30 à 17h, avec la présence de Monsieur Philippe LAURENT, secrétaire général de l’association des maires de France, maire de Sceaux. Une journée qui s’articulera autour de plusieurs conférences, dont une conférence qui sera très attendu sur la réforme territoriale sous le titre de « Mettre en œuvre la loi NOTRe dans les communes et le intercommunalités », animée par Madame Christine BREMOND, de la Caisse des dépôts et consignations et la participation de Monsieur Jacques DEPIEDS, maire de Mane. Une autre conférence suivra, animée par le conseil régional de l’ordre des architectes et la participation de Monsieur Christophe BIANCHI, maire de Riez sur : « La loi CAP, création, architecture et patrimoine, sa mise en œuvre et ses conséquences pour les collectivités ».

    RACHIDA DATI A SISTERON : FERMETE DANS L’ELEGANCE

    20 juillet 2016

    Visite Rachida Dati (4)

    L’ancienne garde des Sceaux et députée européenne Rachida Dati qui est aussi maire du 7ème arrondissement de Paris, a effectué un déplacement à Sisteron sur l’invitation de Daniel Spagnou afin de rencontrer les chefs d’entreprises mais aussi les éleveurs ovins.

    Dans la matinée, c’est à la Maison de l’Entreprise que Rachida Dati a pu donner son avis sur l’attentat de Nice. Après avoir renouvelé sa compassion vis à vis des victimes et de leurs familles, elle a indiqué clairement, en répondant à de nombreuses questions de journalistes, qu’il était grand temps de prendre de vraies mesures coercitives contre ces criminels : « aujourd’hui toutes les peines de prison inférieures à 4 ans ne sont pas effectuées grâce à des remises de peines automatiques ou alors des aménagements de peines. Il faut donc qu’elles soient entièrement effectuées mais pour cela il faut construire des prisons. Il faut construire aussi des centres de rétention pour les radicalisés ou en voie de radicalisation. De même, il faut revoir l’attribution des cartes de séjour. Il faut que cette attribution ou le renouvellement de 10 ans ne soit pas automatique, mais se fasse sous condition d’un casier judiciaire vierge. On peut aussi ne renouveler ces cartes de séjour que pour 1 an afin de voir si le bénéficiaire s’est rangé », a expliqué l’ancienne ministre de la Justice avant de répondre aussi à des questions plus économiques concernant l’Europe. « L’Europe ne doit pas se mêler de tout » a-t-elle répondu à un chef d’entreprise qui s’inquiétait des mesures restrictives imposées aux entreprises de l’union européenne alors que’ ces mêmes mesures ne sont pas de mise dans le reste du monde, provoquant ainsi une concurrence inégale.

    C’est ensuite dans les alpages chez M. et Mme Garcin que Rachida Dati s’est rendue avec Daniel Spagnou, en présence de M.Rahon, maire d’Authon afin de rencontrer les éleveurs ovins autour d’un déjeuner champêtre où l’agneau était l’invité. On a parlé bien évidemment du loup qui sévit plus que jamais dans nos montagnes, mais aussi de la Politique Agricole Commune.

    Rachida Dati a promis de revenir à Sisteron, peut-être même dès le mois de septembre. Elle est toujours la bienvenue, comme l’a rappelé son ami Daniel Spagnou.

    Visite Rachida Dati (45)

     

     

    LA MEDAILLE DE LA VILLE DE SISTERON POUR GERARD MEIFFREN

    20 juillet 2016

    Médaille Gérard MEIFFREN (6)

    Mardi 19 juillet, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et les membres de son conseil municipal recevaient Monsieur Gérard MEIFFREN, sa famille et amie pour la cérémonie de remise de la médaille de la ville de Sisteron à Monsieur MEIFFREN.

    « Nous voici réunis ce soir pour mettre à l’honneur un de nos administrés méritants, Monsieur Gérard MEIFFREN, figure locale sisteronaise, homme estimé et aimé par les Sisteronais. En effet, Gérard a commencé très jeune sa carrière professionnelle, à 14 ans pour être précis. Comme cela se faisait souvent à ce moment-là.

    Fils de Monsieur et Madame Léonce MEIFFREN, un couple connu et apprécié. Malheureusement, Gérard perd son papa à un moment où il en avait le plus besoin à l’âge de 15 ans et sa maman doit donc l’élever seule. Monsieur Maurice RICHAUD, le fondateur de l’Abattoir de Sisteron, le prend sous son aile et lui apprend son métier de chevillard. Il ne pouvait avoir meilleur conseil car Maurice RICHAUD était alors un exemple dans le métier compliqué, mais « Ô Combien » valorisant de chevillard.

    Grâce à ce soutien, à ce transfert de savoir et aux encouragements de Monsieur RICHAUD, Gérard avance petit à petit et se prépare un avenir professionnel dans une branche agricole promise à un bel avenir, celui de l’Agneau de Sisteron, connu maintenant dans toute l’Europe et au-delà. L’enseignement prodigué et l’exemple donné portent leurs fruits et quelques années plus tard, sont créés les Etablissements MEIFFREN. Mais on le sait, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et Gérard va une nouvelle fois être rattrapé par son destin.

    En 1970, à l’âge de 21 ans, il est victime d’un grave accident de la circulation et grâce à son courage, à sa détermination, son tempérament de fonceur et à ses qualités morales, il va prendre à bras le corps son handicap et vivre normalement. Dix ans plus tard, sa maman disparaît et il se voit dans l’obligation de vendre la société qu’ils avaient créée. Ce fut un nouveau coup dur, mais Gérard sut le surmonter. Mais un homme veillant, cet homme M. RICHAUD et ses confrères décident alors de racheter l’entreprise familiale à Gérard MEIFFREN. Ces épreuves douloureuses qui jalonnent sa vie le conduisent à s’éloigner un peu de Sisteron, mais il reste encore et toujours dans ce métier qu’il sait faire et qu’il aime.

    Il est embauché à la Cheville Dignoise, puis il revient travailler à Sisteron à « L’Agneau Gavot », puis aux Etablissements Joassan, à Revest-du-Bion. Gérard termine sa carrière dans le même milieu que celui où il a commencé, celui de l’agneau, dans le Groupe DUFOUR, à Sisteron. Une vie professionnelle bien remplie faite de beaucoup d’amitié car au fil des années Gérard a su s’entourer d’amis fidèles dans une ville à laquelle il est très attaché et que pour rien au monde, il ne quitterait.

    La boucle est bouclée. Une nouvelle vie a commencé et Gérard profite d’une retraite bien méritée, entourée de l’affection de siens, de son fil Mayeul et de ses petits-enfants. Gérard, pour cette carrière consacrée entièrement à l’agneau – emblème de notre ville, aujourd’hui labellisé et doté d’une Indication Géographique Protégée, j’ai l’honneur de vous remettre la plus haute distinction de la ville de Sisteron, la Médaille d’Or. Avec mes félicitations et mes sincères remerciements et celles de tous ceux et celles qui ont eu la chance de côtoyer et de t’apprécier. » Rappelait dans son discours Monsieur Daniel SPAGNOU.

     

     

    PAUL ARENE, SISTERON ET… MOI !

    20 juillet 2016

    Visite Adélaïde (2)

    Jusqu’au 26 août, Adelaïdo, vous propose des visites guidées de la ville Perle de la Haute Provence, un voyage dans le passé pour découvrir Sisteron et l’un de ses plus illustres citoyens, le grand écrivain Paul ARENE. Durant 1h15 venez partager une visite pleine de surprises, de chants, de musique et d’enavans prouvençau (entrain provençal).

    Venez tous les mardis et vendredis à 17h, près de la poste à Sisteron à la rencontre de Madame Florence ISNARD ou plutôt, de son personnage haut en couleur, Adelaïdo Riéu, qui a bien connu la famille du poète…mais, chut ! C’est un secret !

     

    L’AFFAIRE DOMINICI LA CONTRE ENQUETE DU COMMISSAIRE VINCENT

    19 juillet 2016

    Dédicace Livre Jean Louis Vincent

    Samedi 16 juillet à la maison de la presse, Monsieur Jean-Louis VINCENT, dédicaçait son livre, « L’affaire Dominici la contre-enquête », en présence de Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et de Monsieur Nicolas LAUGIER.

    Commissaire de police à la retraite, Jean-Louis Vincent vient de passer quinze ans à mener une nouvelle enquête sur le triple crime de Lurs (Alpes-de-Haute-Provence) en août 1952. Ne s’appuyant que sur les témoignages et les actes de justice sa conclusion est claire : Gaston Dominici est le coupable. Mais il a été condamné à mort puis gracié en l’absence de toute preuve matérielle.

     

    TOUS LES JEUDIS UN NOUVEAU MARCHE ESTIVAL DES PRODUCTEURS A SISTERON

    19 juillet 2016

    Marché Producteurs

    Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, Madame Françoise GARCIN, adjointe aux affaires agricoles et productions du terroir et Monsieur Nicolas LAUGIER, conseiller municipal délégué au commerce, artisanat, FISAC et tourisme, étaient présents jeudi dernier pour souhaiter la bienvenue aux producteurs présents pour le nouveau marché estival des producteurs, tous les jeudis autour de la place de l’horloge à Sisteron.

    Du 30 juin au 1er septembre, tous les jeudis sur la place de l’Horloge, venez découvrir un magnifique marché estival des producteurs, de 16 heures à 20 heures. En collaboration avec les deux magasins de producteurs existant, à savoir « La Ferme Val Durance » dans le parc d’activités et « Le Panier de nos Vallées » en centre-ville. Cette opération a pour but de promouvoir les circuits courts auprès des touristes et des Sisteronais et faire mieux connaître les deux magasins de producteurs existants. Dont : 1 producteur de fruits, 1 producteur de légumes, 1 producteur de miel et dérivés (bonbons, gelée royale…), 1 producteur d’huile d’olive, d’olives et dérivés (tapenade..), 1 producteur de fromages de chèvre, 1 producteur de farine et vente de pain, 1 producteur de volailles. Ils sont tous originaires du pays sisteronais.

     

    MONSIEUR OSAMU MOTOJIMA DE PASSAGE A SISTERON

    19 juillet 2016

    DS et MOTOJIMA (3)

    Dernièrement Monsieur Osamu MOTOJIMA et son épouse étaient en vacances dans notre région. Ils ont tenus à passer une soirée à Sisteron et diner avec Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et Monsieur Sylvain DUPARCHY, qui a eu à collaborer avec Monsieur MOTOJIMA. Madame Sylvia ODDOU, conseillère municipale a eu la gentillesse pour une soirée de faire la traductrice. Monsieur MOTOJIMA était durant quatre ans Directeur d’Iter Organisation.

    RASSEMBLEMENT EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE L’ATTENTAT DE NICE

    19 juillet 2016

    Hommage Attentant Nice (8)

    Lundi 18 juillet, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, les membres du conseil municipal, de Monsieur David GEHANT, conseiller régional, du curé de Sisteron, Père Gilbert MARIJSSE, de nombreux maires et une foule venue nombreuse étaient réunis devant le parvis de l’hôtel de ville pour rendre un hommage vibrant aux victimes de l’attentant de Nice.

    Dans son discours Monsieur Daniel SPAGNOU, rappelait : « Mesdames, Messieurs, Chers compatriotes, Le 14 juillet, date symbolique s’il en est, la barbarie, l’ignoble et l’abject ont franchi un nouveau palier à Nice. Aujourd’hui, ce ne sont plus l’Etat, les forces de l’ordre ou les occidentaux qui sont visés, c’est chacun de nous, quelle que soit sa profession ou sa religion, qui est devenu la ligne de mire de ces barbares.

    Aujourd’hui, cette guerre, car nous sommes en guerre, concerne chacun de nous. Nous sommes tous visés : jeunes, moins jeunes, hommes, femmes, enfants, bébés, chrétiens, juifs, musulmans, protestants, athées, agnostiques… nous sommes tous les cibles de ces fous qui empruntent et salissent l’image de Dieu pour commettre leurs sanglantes boucheries.

    Aujourd’hui les Français ont compris qu’ils ne sont plus protégés : commandos, sacs piégés, kamikazes, Daesh ne recule devant rien. Lorsque notre démocratie nous impose des règles, leur fascisme autorise toutes leurs exactions aidé par notre tolérance qui encourage les terroristes. Dès lors, c’est à nous, le peuple, à chacun de nous d’entrer en Résistance devant cette guerre déclarée qui a déjà fait beaucoup trop de victimes innocentes.

    Les exemples sont nombreux mais je n’en citerai que deux : c’est le peuple italien qui est venu à bout des brigades rouges qui faisaient régner la terreur dans les années 80. C’est encore le peuple algérien qui a mis un terme aux barbaries du G.I.A. à la fin des années 90. C’est donc à nous de mettre un terme aux exactions de ces lâches qui n’ont plus rien d’humain. Ce sera long et difficile, nous le savons tous, mais c’est notre seule alternative.

    Comment faire ? Il faut d’abord remettre au centre de nos préoccupations la cohésion de la famille et l’autorité parentale, afin que les enfants, dès leur plus jeune âge, acquièrent les vraies valeurs et ne soient plus livrés à eux-mêmes. Il faut aussi que notre veille citoyenne soit plus effective. Lorsque j’entends les proches et les voisins du terroriste qui a sévi à Nice, affirmer qu’ils avaient noté un changement radical du comportement de ce criminel, ils auraient dû en informer la police et les autorités. Peut-être aurions-nous évité ce massacre…

    Dans nos communes, nous avons instauré depuis quelques temps l’opération « voisins vigilants » afin de lutter contre les cambriolages. C’est la même chose qu’il faut faire aujourd’hui vis-à-vis de ceux qui semblent se radicaliser. C’est en fournissant ces renseignements que nous parviendrons à éradiquer ce fléau. De même, des propositions ont été faites pour punir sévèrement ceux qui seraient tentés de rejoindre ces barbares : il faut absolument que la simple consultation des sites appelant au jihad soit considérée comme un délit, au même titre que les sites pédophiles. De même pour les sites qui mettent en scènes des exécutions et autres décapitations.

    Mes chers amis, notre détermination doit être totale en réponse à ces implacables défis et afin de donner à leurs auteurs une riposte sans pitié. Aujourd’hui, si notre détermination est totale, notre émotion est profonde. A midi, nous avons observé une minute de silence là où nous nous trouvions et le curé que je remercie, a fait sonner le tocsin. Ce soir nous exprimons encore notre compassion et notre solidarité aux familles de toutes les victimes. Je remercie toutes les forces de l’ordre, police, gendarmerie, la sécurité civile, les médecins, les sauveteurs, les bénévoles et tous les anonymes qui ont spontanément porté secours aux victimes de Nice et tout particulièrement les sapeurs-pompiers de Sisteron qui se sont rendus sur place dans la nuit. Je me fais également le porte-parole de Hans-Peter BAUMANN qui, depuis Herbolzheim nous transmet un message d’amitié plein de peine et de compassion.

    Face à tous les barbares qui veulent nous empêcher de vivre et nous imposer le silence, je vous propose ce soir non pas de nous taire mais d’applaudir, ensemble, les forces de la vie. Je vous demande maintenant de nous tenir la main en guise de solidarité pour écouter La Marseillaise, notre hymne national. »

     

     

    17 GAGNANTS POUR LA TOMBOLA DE L’UDSP 04

    18 juillet 2016

    Tombola des Pompiers

    Vendredi 15 juillet, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron assistait à la remise des 17 prix, aux gagnants de la grande tombola de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du département, (UDSP 04), au centre d’incendie et de secours de la ville de Sisteron, en présence de Monsieur Michel HYSOULET, animateur départemental de la section ASP Udsp04, de nombreux pompiers et des heureux gagnants, qui ont eu le plaisir de se partager de magnifiques lots pour une valeur de 8000€, dont une croisière en Méditerranée, un circuit à Madère, un séjour à Disneyland, un week-end à Londres…

    A l’issue de la remise des prix il était observé une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Nice.